LES LIRE

CONTES ET FABLES

Extraits de l'ouvrage
"le folk-lore de France"
de Paul Sébillot
(1968)
(troisième tome sur quatre : la faune et la flore)

Réédité en 2002 par Omnibus sous le titre
"croyances, mythes et légendes des pays de France"




Dans un grand nombre de pays de France, le grillon est associé
au bonheur de la maison. Des noms comme Cheval du bon Dieu (Loiret),
petit cheval du bon Dieu, en français dialectal, montrent le respect
que l'on a pour cette bête du foyer. On dira en Béarn : Où il y a des grillons,
Dieu habite
. Suivant une croyance assez répandue, les sorciers n'ont aucun pouvoir
sur les personnes qui ont chez eux ces insectes de bon augure :
dans la Loire, on dit qu'il ne peut y en avoir dans un logis où réside un grillô ;
en Anjou, si on l'entend chanter, c'est l'indice qu'il n'y en a pas dans la maison.
Cette idée semble en contradiction avec un passage de Richard, Guide des eaux d'Aix,
d'après lequel l'agriculteur qui devient riche tout d'un coup, passe
pour avoir des grillets, c'est-à-dire pour avoir fait pacte avec le diable.
Le chant du grillon présage le bonheur ou la richesse ;
en Haute-Bretagne on lui dit, pour l'engager à venir se faire entendre :
Guersillon,
Viens dans ma maison ;
Chante ta petite chanson,
Et répands ta bénédiction
.
En Berry et dans la Gironde, lorsqu'il chante, c'est signe qu'il y aura
des louis d'or dans la maison. On dit dans la Flandre française
que si les boulangers ne font pas plus souvent banqueroute,
c'est qu'ils on t toujours des crinchons autour d'eux.
Lorsqu'au contraire le grillon se tait, c'est un présage de perte ou de malheur ;
en Haute-Bretagne et dans les Vosges, dans la Meuse, en Wallonie,
il y aura bientôt un mort au logis.
Il s'intéresse, parfois d'une manière touchante, à ceux qui lui donnent l'hospitalité.
Dans les Hautes-Vosges, si quelqu'un tombe malade dans la maison
où il se plaît, il baisse la voix, on l'entend à peine ; le malade est-il en danger de mort,
il se tait tout à fait ; meurt-il, il reste silencieux pendant six semaines
en signe de deuil ; en Ile-et-Vilaine, il ne chante pas dans le logis
où il ya un cadavre. Dans les Côtes-du-Nord, s'il s'agit du chef de la famille,
il est muet pendant six mois.



Dans la Côte-d'or, le serpent est l'ennemi déclaré du grillon, il l'attend
au bord de son trou et le dévore.

A la Rochelle, les enfants chantent, en tourmentant le grillon
avec un brin d'herbe pour le faire sortir de son trou.
Grelet, grelet, sors de ton creux,
Le serpent va manger tes oeufs.

Dans la Sarthe, ceux qui tuent les grillons
risquent de voir leurs doigts se raccourcir.

En Seine-et-Oise, le café composé avec des cricris
est excellent contre l'hydropisie.




En Haute-Bretagne, s l'on met deux grillons sous un même chapeau,
ils se battent et il ne reste plus que les patttes. On ne parle guère, si ce n'est dans les contes,
d'amitié ou d'inimitiés entre les insectes et d'autres animaux ;
le petit récit de la Haute-Bretagne qui raconte que deux grillons
ont creusé leur petit trou au bord de la mer près de celui d'un crapaud,
avec lequel ils vivent familièrement, ne semble pas fondé sur une croyance actuelle.

La croyance de l'introduction dans les oreilles semble s'être attachée
à un insecte plus familier que le scolopendre ;
une des nouvelles attribuée à des Periers a pour titre :
Du chevalier qui fit sortir les grillons de la tête de sa femme par saignée,
et Nodier ajoute en note, les fantaisies d'amour.




Le grillon passait au Moyen Age pour se complaire à sa musique.
Sa nature est tele que li chestis s'entent tant à chanter qu'il se muert en chantant, tant en pert le mengier et tant s'en lait à pourchacier.


Une comédie du XVIe siècle donne un dicton à un dicton une signification
assez voisine de celle : avoir un hanneton ou une araignée dans le plafond :
Parlez tout doulx, car il tient de la lune,
Et a la teste massive de grillons.

Dans le Rameau d'or, conte littéraire de Madame d'Aulnoy,
une jeune fille indifférente est changée en sauterelle verte
et un prince inflammable en un grillon.

Expression de la Haute-Bretagne :
le grillon d'amour est dans le foyer.


Plusieurs récits du midi racontent que le loup ayant marché sur le nid
du grillon ou l'ayant démoli, celui-ci le provoque,
ainsi que les divers animaux malfaisants, à une bataille ;
les insectes, frêlons, mouches, etc... piquent
les quadrupèdes, les mettent en fuite ou les tuent.