LES LIRE


Textes de C. Dickens et de J.Renard
 
 

 
JOURNAUX 
 

 
Le Cri-cri

1386 numéros ont paru.
Une première série de 410 numéros a été publiée à partir du 28 février 1911 ;
puis, ce journal a été édité, sous le titre "la croix d'honneur" avec lequel il a fusionné,
du 3 octobre 1918 au 10 juin 1937.
Il est ensuite devenu le journal "Boum".

Bi-mensuel destiné à la jeunesse - le premier numéro a été publié en 1890


Le grillon : un journal scolaire sur papier, bimestriel
de l'école primaire de Varaignes, en Dordogne,
"Notre journal s'est appelé Le Grillon un peu par hasard, après avoir cherché
pendant plusieurs jours. C'est en utilisant un dictionnaire que nous avons fait
notre choix. Ensuite, nous avons trouvé plusieurs raisons
qui pouvaient le justifier :
- nous sommes issus du milieu rural (nord de la Dordogne),
- nous sommes des enfants, donc petits comme des grillons et musiciens.

Et puis, pour nous ce petit insecte est le symbole de la bonne humeur et de la gaieté."

La fondation Les Baumettes qui a pour but d'offrir un lieu de vie
chaleureux aux personnes âgées des communes de Bussigny,
Chavannes, Crissier, Ecublens et Renens (Suisse) qui sont devenues dépendantes,
réalise un journal "le grillon" : journal interne des résidents,
des familles et des personnels.


Le journal intime d'un grillon domestique 


http://monsite.wanadoo.fr/irismathieu/
par Iris âgée de 10 ans

Un association humanitaire italienne
"Chittagong-informazione et solidarieta"
diffuse un journal :
il grillo parlante.

Une revue, pubiée à Florence, est intitulée "grillo".

Une autre revue italienne s'apelle "el grillo".

Un hebdomadaire sportif italien



 
 
LITTERATURE ENFANTINE 

 
 
 
AUTRES OUVRAGES
 



Le grillon du moulin - Ponson du Terrail

 

Plusieurs personnages se croisent, entre les deux guerres,
à l'hôtel-restaurant-comptoir Le grillon vert,
situé dans un quartier populaire de Clermont-Ferrand,

le quartier Fontgiève surnommé "le petit Cayenne".

 
 
Un conte de Noël en trois chapitres, ou plus exactement
en trois "grésillements", avec une sorte de compétition
entre une bouilloire et un grillon qui n'est autre qu'une fée
(trois brefs extraits) :
"C'est alors , si vous y tenez, que le grillon fit chorus d'un cri-cri, cri-cri,
cri-cri de telle ampleur, d'une voix si étonnamment disproportionnée
à sa taille en comparaison de celle de la bouilloire (sa taille, on ne pouvait
même l'apercevoir!), que s'il eût éclaté dans l'instant comme un canon
trop chargé, s'il fût tombé sur la place en holocauste, si son chant eût
éparpillé son petit corps en cinquante morceaux, ce n'eût paru être
qu'une conséquence naturelle et inévitable
de laquelle il eût expressément oeuvré".
.../...

"Car toute la gent des grillons sont de puissants esprits, même si les personnes
qui entretiennent des rapports avec eux n'en savent rien (ce qui est
fréquemment le cas) ; et il n'est pas dans le monde invisible
de voix plus douces et plus fidèles, de voix auquelles on puisse
accorder une confiance plus implicite et qui donnent plus sûrement
de tendres conseils et ceux-là seuls, que les voix par lesquelles
le Esprits du coin du feu et du foyer s'adressent à l'espèce humaine".
.../...
"Un grillon chante dans le foyer ; un jouet d'enfant brisé
gît sur le sol ; et rien d'autre ne demeure" (dernière phrase).