LES LIRE

CITATIONS

L. Aragon - H. Barbusse - La Bible - Cervantès - H. Coben - Ch. Cros - A. Daudet
E. De Luca - M. Desbordes-Valmore - E.B. Dongala - A.Dumas - Erckmann-Chatrian - G. Flaubert - D. Furutani - Gao Xingjian
F. Garcia Lorca - J. Genet - E. et J. de Goncourt - B. Hambly - J. Hatzfeld - V.Hugo - C. Izner - J. Laforgue - Comte de Lautréamont

C. Levi-Strauss - P. Loti
- Ed Mc Bain - S. Mallarmé -G. de Maupassant - Milosz - O. Mirbeau - J.Miro - F. Mistral
G. de Nerval - E. Orsenna - G. Pelecanos - Perez Reverte -E. Quinet - M. Rouanet -G.Sand -
W. Shakespeare - Shan Sa
A. Tabucchi -
Tchékhov -Théocrite - Tran-Nhut - F. Vargas -Voltaire - B.Weber - A. Zei

L. Aragon 
"La boutique suivante est un café : Le Petit Grillon, où j'ai mille souvenirs.
Pendant des années, j'y suis venu au moins une fois la semaine après le dîner
avec des amis que je croyais tous véritables."(Le paysan de Paris)

H. Barbusse
"On entend dans le soleil de l'air et dans le soleil de la terre, les abeilles qui travaillent
musicalement, en conformité avec les poésies, et le grillon qui, malgré les fables chantent
sans modestie et remplit à lui seul tout l'espace." (Le feu)



La Bible
"Malheur! pays du grillon ailé, au-delà des fleuves de Kush,"(Isaïe, 18:1 - éditions du cerf)

" Toute bestiole ailée qui marche sur quatre pattes vous est interdite.
Toutefois, de toutes les bestioles ailées marchant sur quatre pattes, voici celles que vous pouvez manger :
celles qui, en plus des pattes, ont des jambes leurs permettant de sauter sur la terre ferme.
Voici donc celles que vous pouvez manger : les différentes espèces de sauterelles, criquets,
grillons et locustes.
Mais toute bestiole ailée qui a simplement quatre pattes vous est interdite"(Lévitique 11.20 à 23)

Cervantès
"L'un d'eux dit à l'autre : " Tu as beau faire, Périquillo, tu ne la reverras plus, ni de ta vie ni de tes jours"...
Les deux petits querelleurs s'approchèrent pour voir le lièvre, et Sancho leur demanda pourquoi ils se
disputaient. Ils répondirent que celui qui avait dit : " Tu ne la reverras plus de ta vie", avait pris à l'autre
une petite cage à grillons qu'il pensait bien ne jamais lui rendre." (Don Quichotte - L. 2/Ch. LXXIII)

H. Coben
Sa chemise commençait à lui coller à la peau. Les grillons étaient nombreux et très en verve,
leur mélodie aussi monotone qu'un CD de mariah Carey, même si ce n'était pas aussi agaçant.
L'herbe chatouillait ses chevilles. (Du sang sur le green)


Ch. Cros
"Les champs aussi sont pleins d'insectes affairés. Foule de gens de tous aspects
de tous degrés. Noir serrurier, en bas, le grillon lime et grince;" (Le coffret santal)


A.Daudet
La bête à bon Dieu :
Ma foi ! non, mon pauvret. Les orties
T'en veulent. le crapaud te hait ; jusqu'au grillon,
Quand il parle de toi, qui dit : "Ce P... papillon !" (Vie et mort d'un papillon)

Erri De Luca
Un arbre a besoin de deux choses : de substance sous terre et de beauté extérieure. Ce sont des créatures
concrètes mais poussées par une force d'élégance. La beauté qui leur est nécessaire c'est du vent, de la lumière,
des grillons, des fourmis et une visée d'étoiles vers lesquelles pointer la formule des branches.[...]
Un arbre est une alliance entre le proche et le lointain parfait. (Trois chevaux)

M. Desbordes-Valmore

Mais quoi ! Mon esprit seul, ardent missionnaire,
a revu le vieux chaume ébranlé par les vents,
et le grillon chanteur qu' on disait centenaire
au creux de l' âtre éteint que peuplaient huit enfants.
Huit esprits curieux du passé doux à croire,
dont le docte grillon savait la longue histoire,
alors que frère et soeurs, me prêtant leurs genoux,
disaient : " viens, Marceline, écouter avec nous. "
tandis que, poursuivant la tâche commencée,
l' aiguille s' envolait régulière et pressée,
soumise au raconteur, j' écoutais tout le soir
ce qu' à travers son siècle un grillon a pu voir.
J' écoutais, moi, plus frêle et partant plus aimée ;
toute prise aux rayons de la lampe allumée,
je veillais tard, ô joie ! Et le crieur de nuit
sonnait, sans m' effrayer, pour les morts à minuit.

(Elegies départ de Lyon)

E.B. Dongala
"Evitez les conserves, mangez des produits frais." Je vous assure, à mon humble avis,
que notre stand était le plus original : des chenilles (des deux espèces comestibles chez nous),
des grillons des champs, des cigales de début de saison de pluie, des sauterelles vertes
et des criquets des plaines, des termites ailées capturées pendant l'essaimage et qui perdaient
leurs ailes dès qu'on les touchait, des vers palmistes gros, gras et blancs et d'autres dont j'avoue
ne pas connaître les noms. (Les petits graçons naissent aussi des étoiles)


A.Dumas
"Les petites fleurs blanches et roses parfumaient la brise qui les caressait ; le grillon chantait dans
son palais de mousse, et, montant perpendiculairement dans le ciel, l'alouette saluait la nuit, comme,
douze heures auparavant, elle avait salué le jour."(Le meneur de loups)



Erckmann-Chatrian
"Ah! qu'il est doux, mes chers amis, de se reposer sur un modeste escabeau, en face d'un petit feu
couvert de cendre, d'écouter sa théière babiller avec le grillon au coin de l'âtre, et d'avoir au coeur
un lointain souvenir d'amour, qui nous permette de verser de temps en temps une larme
sur nous-même!"(La tresse noire)

G. Flaubert
"La moisson venait de finir et des meules au milieu des champs dressaient leurs masses noires
sur la couleur de la nuit, bleuâtre et douce. les fermes étaient tranquilles. On n'entendait même plus
les grillons. Toute la campagne dormait." (Bouvard et Pécuchet)

G. Flaubert
"La maison est ouverte, les clefs sont perdues, l'hôte a trahi sa foi!
Plus de valets soumis, plus d'enfants respectueux, plus de pères redoutés,
plus de longues familles!...et le grillon, dans les cendres, pleure le souvenir éteint
de la religion domestique." (La tentation de Saint-Antoine)



D. Furutani
le seigneur Manasa considéra Nagato de l'oeil de celui qui examine un grillon
d'une espèce particulièrement passionnante.(La promesse du samouraï)

Gao Xingjian
" Je suis transi. Ni stridulations de grillons, ni coassements de grenouilles. Peut-être
est-ce là enfin cette solitude originelle dénuée de sens que je recherchais."
" Entre les murs en ruine, poussait du millet, et parfois, sous les tuiles et les briques cassées
se faufilaient des grillons. L'un d'eux, particulièrement malin, surnommé le Noiraud, produisait
un son strident quand il agitait ses ailes d'un noir brillant. Un autre, appelé le Jaunet, était de grande
taille, bagarreur, avec des ailes parfaitement distinctes." (La montagne de l'âme)


F. Garcia Lorca
"Je rentrais des hautes terres. Dans les profondeurs, la Véga était enveloppé de son tremblement
azuré. Sur l'air étendu de la nuit estivale flottaient les frissonnants rubans des grillons."
(Méditations et allégories de l'eau)

J. Genet
" Nègres des docks, des usines, des bastringues, Nègres de chez Renault, Nègres de Citroën,
vous autres qui tressez les joncs pour encager les
grillons et les roses, entrez et restez debout." (Les nègres)

E. et J. de Goncourt
"Et tout eût dormi là, sans un grillon qui, avec le cricri incisif d'un ciseau dur,
coupait les secondes aux pieds des monuments ruineux, mais immortels
et sourds aux heures." (Madame Gervaisais)

B. Hambly
"Vivre en enfer était supportable si vous pouviez vous asseoir avec votre famille dans la chaude obscurité des nuits d'été,
écouter les
grillons et la douce plainte des chants dans le quartier des esclaves, lors de ces courtes heures
couleur de lapis-lazuli séparant le dîner du coucher." (Les oubliés du fleuve)

J. Hatzfeld
"Lorsqu'elle raconte son histoire, elle se pince parfois l'arête du nez et ferme les yeux,
écoute un long moment le chant des grillons pour contenir deux larmes." (Dans le nu de la vie)

V. Hugo

"Et redit, mélancolique,
La chanson que fredonna
Moschus, grillon bucolique
de la cheminée Etna." (Les contemplations - A Granville, en 1836)

C. Izner
"-Ce jour-là, je l'avais suivi, il me fallait des grillons, ils ont une prédiliection pour les rails de chemin de fer, on en trouve toujours
sur les voies de garage en bout de ligne, à cause de la chaleur. Méring a remoli sa hotte et il est parti en avant,
il voulait voir Buffalo Bill." (Mystère rue des Saints-Pères)


J. Laforgue
"Un couple erre parmi les rêves des grillons,
Aux sillons ;
La fille écoute en tourmentant son médaillon." (
Complainte du soir des comices agricoles)



Comte de Lautréamont
"Quand une comète, pendant la nuit, apparaît subitement dans une région du ciel,
après quatre vingts ans d'absence, elle montre aux habitants terrestres et aux grillons
sa queue brillante et vaporeuse."
(Les Chants de Maldoror - Chant IV)

Comte de Lautréamont

"Les grillons et les crapauds suivent à quelques pas la fête mortuaire ; eux, aussi,
n'ignorent pas que leur modeste présence aux funérailles
de quiconque
leur sera un jour comptée."
(Les Chants de Maldoror - Chant V) 

Comte de Lautréamont
"N'avez-vous pas remarqué la gracilité d'un joli grillon, aux mouvements alertes,
dans les égouts de Paris? Il n'y a que celui-là : c'était Maldoror ! Magnétisant
les florissantes capitales, avec un fluide pernicieux, il les amène dans un état
léthargique où elles sont incapables de se surveiller comme il faudrait."
(Les Chants de Maldoror - Chant VI)

Claude Levi-Strauss

Après une nuit passée dans un des hangars, je constatai que ma ceinture de cuir avait été rongée par les grillons. Jamais je n’avais subi les méfaits de ces insectes restés inaperçus dans toutes les tribus dont j’avais partagé l’existence (…). Et c’était chez les Tupi que j’étais destiné à vivre une mésaventure qu’avaient déjà connue Yves d’Evreux et Jean de Léry, quatre cents ans avant moi : "Et à fin aussi que, tout d’un fil, je descrive ces bestioles… n’étant pas plus grosses que nos grillets, mesmes sortans ainsi la nuict par troupes auprès du feu, si elles trouvent quelque chose elles ne faudront point le ronger. Mais principalement outre ce qu’elles se jettoyent de telle façon sur les collets et souliers de maroquins, que mangeans tout le dessus, ceux qui en avoyent, les trouvoyent le matin à leur lever tous blancs et effleurez". (Tristes tropiques)


P. Loti

"Elles restèrent là ensemble, presque muettes, les deux femmes, tant que dura ce crépuscule
de juin qui est très long en Bretagne et qui là-bas, en Islande, ne finit plus. Dans la cheminée
le grillon qui porte bonheur leur faisait tout de même sa grêle musique." (Pêcheur d'Islande)

Ed Mc Bain
-Et cette histoire d'amour, elle parle de quoi ?
- C'est une fille qui offre au héros un couple de grillons dans une cage, pour son foyer,
des grillons du foyer, tu vois.
-Ouais.
-Ouais, en fait, c'est un jeu de mots. Au lieu de dire,
grillons du foyer, ils ont dit grillons du loyer.
- C'est extrêmement comique, dit Carella.
- Ouais, donc, elle suit le type jusque dans la province de Kweichow.
-Où ça ?
- La province de Kweichow, en République populaire de Chine.
- Si tu le dis.
- Donc, elle le suit là-bas avec ses
grillons en cage qu'il avait envie d'offrir à sa vieille nounou chinoise.
Elle est vraiment vieille - le rôle est interprété par cette actrice qui d'habitude joue des rôles de dame russe,
j'ai oublié son nom. Peu importe, quoi qu'il en soit, c'est pour cela qu'il voulait les
grillons.
C'est un peu difficile à expliquer.
- Ouais.
- Christine pense que les
grillons étaient les chefs.
-Des sauterelles tu veux dire.
- Ouais.
- Remarque ça se peut.
- Tu coris ? Comment des
grillons pourraient commmuniquer avec des sauterelles ?
- J'en sais rien, comment communiquent-ils entre eux ?
- Ils se frottent les pattes de devant les unes contre les autres, je crois.
(87e district)

S. Mallarmé
Et toi cher grillon, tu fuis l'âtre
Où ton chant m'endormait l'hiver...
Dans les hautes herbes, folâtre !
Sous le ciel bleu dis ton chant clair.
(Fantaisies - Sourire)

G. de Maupassant
"Le restaurant Grillon, ce phalanstère des canotiers, se vidait lentement.
C'était, devant la porte, un tumulte de cris, d'appels ;
et les grands gaillards
en maillot blanc gesticulaient avec des avirons sur l'épaule."
(La femme de Paul)

Milosz
"Les poètes anciens chantaient les senteurs de la terre et des grillons.
Maintenant nous contournons les champs, et fuyons la zone chimique des fermes."(Poèmes)

O. Mirbeau
"-Et je vais vous avouer... Il n'y a pas d'insectes, pas d'oiseaux, pas de vers de terre
que je n'aie mangés. J'ai mangé des putois et des couleuvres, des rats et des grillons,
des chenilles... J'ai mangé de tout..." (Journal d'une femme de chambre )

J. Miro
Ce point de départ d'une chose artificielle est, à mon avis, parallèle à celui que les littérateurs
pouvaient obtenir en parlant d'un son quelconque, des R.R. du chant d'un grillon par exemple
ou de la prononciation isolée d'une consonne ou d'une voyelle, son soit nasial soit labial.
(J.Miro à M. Leiris - 10/08/1924)


F. Mistral

"Mais comment se fait-il, petits grillons, noirs et luisants comme jais,
que, le jour, vous ne disiez pas un mot et que, le soir, avec la lune
vous chantiez les vêpres du laboureur." (Les îles d'or)

G. de Nerval
"Nez de mouches et becs d'oseaux,
Suivant mille métamorphoses,
Grenouilles, grillons et crapauds,
Ce sont bien là nos virtuoses."(Faust)

G. de Nerval
"Les tours de gobelet terminés, le singe fit une tournée dans la foule, recueillant force monnaie,
dont il remerciait très galamment, en accompagnant son salut d'un petit cri assez semblable
à celui du grillon." (La main enchantée)

E. Orsenna
"Voulez-vous vieillir au plus vite un vieux document ? Placez-le dans une boîte où vous glisserez un grillon.
Pauvre bête. Dans le noir, elle se sent perdue, la panique la prend, elle ne se retient plus...
Rien de tel, paraît-il, que les excréments de grillon pour donner à un papier tout neuf
une allure d'antiquité, c'est-à-dire d'authenticité" (Voyage au pays du coton, petit précis de mondialisation)

G. Pelecanos

"Les nuits d'été on entendait même striduler les grillons, quoiqu'à leurs criscris venaient parfois
se mêler les coups de feu qui remontaient de Southeast, quand le vent soufflait dans la bonne direction."(Soul Circus)

Perez Reverte
Il ôta sa chemise, sortit pour se laver la figure et les mains, et, encore ruisselant, s'enfonça dans le payage à pas lents,
les mains mouillées dans les poches de son pantalon, tandis que la brise de mer lui rafraîchissait le visage et le torse nu,
et que, dans le maquis et le petit bois noirs, les grillons le saluaient de leur stridulation assourdissante (Le peintre de batailles).

E. Quinet
"Je sais bien qui sera mon guide : c'est le grillon. Il est fort comme le lion,
il est rapide comme l'aigle, il a sur sa tête une couronne ; quand il s'arrête
dans le désert, tous les lions se taisent." (Ahasvérus)

M. Rouanet

"14 avril. Cela va mieux, mais je n'ai pas encore recommencé à voir. Je vais manger une omelette
au tamier après ma soupe. Pour la première fois j'entends chanter les grillons.
Au temps de Jade, je ne manquais pas d'en capturer quelques-uns. Nous avions des cages où je les nourrissais de salade.
Ils chantaient jusqu'en automne. Cela leur donnait une incroyable longévité de quatre mois supplémentaires,
à eux qui, dès juin, étaient condamnés à l'errance, les terribles femelles et bientôt la fraîcheur des nuits."
(Quatre temps du silence)


G.Sand
"Et quand je mets la petite Fadette en comparaison avec un grelet,

c'est vous dire qu'elle n'était pas belle, car ce pauvre cri-cri des champs
est encore plus laid que celui des cheminées."(Petite Fadette)  
"Par d'autres fois, il faisait si doux qu'on entendait le grelet au dedans de la maison
et le rossignol au dehors." (Les maîtres sonneurs)

W. Shakespeare
"Gais comme des grillons, mon gars." (Henri IV, 1re partie - act. II, scè. IV)

W. Shakespeare
"Le grillon chante, et les sens harassés de l'homme se réparent dans le repos." (Cymbeline - act. II, scè. II)

W. Shakespeare
"Elfes, écoutez vos noms. Silence, espiègles aériens ! Grillon, tu sauteras aux cheminées de Windsor ;
et là où le feu ne sera pas couvert, l'âtre balayé, tu pinceras les servantes
et leur feras des bleus foncés comme de la myrtille." (Les joyeuses épouses de Windsor - act. V, scè. V)

W. Shakespeare
" Les rayons des roues se son carrosse
sont faits de longues pattes de faucheux,
la capote avec des ailes de sauterelles ;
les harnais de la plus fine toile d'araignée ;
et le collier, de rayons humides de clair de lune ;
son fouet d'un os de grillon, la mèche d'un fil de la Vierge ;" (Roméo et Juliette - act. I, scè. IV)

Shan Sa
Le silence tomba. Les flammes du crépuscule pâlirent à l'horizon. La nuit s'éleva.
Bercé par le cri intermittent des grillons, blotti dans une quasi-sensation de bien-être,
j'allais m'endormir, lorsque quelqu'un se glissa sous la fenêtre et m'appela. Je le reconnus
mais ne lui répondis pas." ( Les quatre vies du saule)

A. Tabucchi
"Quand il eut sorti l'oiseau de cette mauvaise passe, il crut vraiment avoir affaireà une grande libellule ;
ou même à un grillon, oui, il en avait tout l'air, long et maigre comme il était,
dégingandé, avec des membres si fins qu'on avait peur de les briser en les touchant :
et presque translucides, de la couleur du blé quand il est encore vert." (Les oiseaux de Fra Angelico)

Tchékov
Je vais écrire un pièce qui commencera ainsi : "quel silence merveilleux ! On n'entend ni oiseau,
ni coucou, ni hibou, ni rossignol, ni horloge, et pas le moindre grillon."


Théocrite
"Le grillon est cher au grillon et la fourmi à la fourmi". (Idylles)

Tran-Nhut
" Le père observa en cachette l'enfant qui, lassé d'admirer les nuages effilochés dans le ciel serein,
se mit à la recherche de grillons. Il s'agissait de fouiller dans leurs miniscules souterrains avec un
brin d'herbe pour en déloger les occupants. Mis face à face, les insectes belliqueux se jetaient
l'un sur l'autre en un combat à mort.
- comment ? s'exclama l'entrepreneur Ngô en se redressant de toute sa taille. Je te trouve encore
à gaspiller ton temps -mon temps- à des occupations d'imbécile !" (Le temple de la grue écalarte)

-Qu'entendez-vous par là? C'est un nuit comme une autre. Les grillons font leur vacarme
habituel, et les granouilles s'égosillent toujours près de la jarre d'eau. (L'aile d'airain)

Sous le soleil du zénith, la campagne vibrait de chaleur. Les pierres calcaires sur le chemin
désert réverbéraient la touffeur comme autant de petits braseros. Dans les prés, les grillons
s'égoisillaient tandis que les oiseaux cherchaient la fraîcheur des buissons de bambous.
(La poudre noire de maître Hou)

F. Vargas

Néron adorait cette promenade sur al via Appia, à cause des alignements de tombeaux qui hérissaient
ses talus. Claude l'adorait à cause des prostituées qui causaient à leur ombre. Lui, Tibère, aimait les
grosses quantités de grillons .(Ceux qui vont mourir te saluent)


Voltaire
CU-SU "Mon prince, je me promenais hier auprès du vaste palais qu'a bâti le roi votre père.
J'entendis deux grillons, dont l'un disait à l'autre :"Voilà un terrible édifice. -Oui, dit l'autre tout
glorieux que je suis, j'avoue que c'est quelqu'un de plus puissant que les grillons qui a fait
ce prodige ; mais je n'ai point d'idée de cet être-là ; je vois qu'il est, mais je ne sais pas ce qu'il est."
KOU "je vous dis que vous êtes un grillon plus instruit que moi ; et ce qui me plaît en vous,
c'est que vous ne prétendez pas savoir ce que vous ignorez." (Dictionnaire philosophique -
Catéchisme chinois - premier entretien
)




B. Weber
"Selon la soldate, il s'agit de grillons. Ce sont leurs chants d'amour. Les deux sexués ne
sont tranquilles qu'à moitié. Il est quand même incroyable que des grillons parviennent
à narguer les troupes fédérales à l'intérieur même de la Cité." (Les fourmis)

B. Weber
"Pour qu'elles renouent avec le goût de la chasse, elle lâchait même, dans ce qu'elle
avait baptisé son Edmondpolis", des petits grillons vivants. Les soldates se faisaient un
plaisir de les traquer à mort entre les bonsaïs." (Le jour des fourmis)

A. Zei

Athènes, 27 octobre 1940 : son grillon est mort ce jour là, Petros ne l'oubliera jamais.
Il ne sait pas encore que la guerre est déclarée et que les italiens, puis les Allemands,
vont occuper la Grèce pendant quatre ans. Années de trouble et de misère pour l'enfant
et sa soeur Antigone, pour la famille, pour les copains. On meurt de faim, on se débrouille...
On risque joyeusement sa vie en luttant pour la liberté. (La guerre de Petros)